Merci à Agence de communication Mâcon pour la rédaction de cet article

En France comme ailleurs dans le monde, on estime que le moteur de recherche Google représente environ 90% du marché. Les autres moteurs, tels que Bing de Microsoft, se partagent les 10% restants. Il peut donc apparaître comme entièrement facultatif d’investir du temps de travail pour progresser dans les classements de ce moteurs-ci. Néanmoins, si vous êtes bien classés sur Google, sachez qu’il vous faudra probablement peu d’investissement pour être aussi bien, voire mieux classé, sur Bing. Voici une liste grossière des quelques différences entre le géant Google et son concurrent :

Bing aime retrouver les expressions exactes des mots-clés

Au contraire de Google qui semble privilégier la diversité du langage, ainsi qu’une certaine richesse sémantique, son homologue de chez Microsoft semble adopter une approche plus directe. Prenons un exemple tout simple :

Sur Google, pour une requête banale comme « quel cms e-commerce », la première position est occupée par un site proposant ce titre : « Top des CMS pour votre e-commerce – ECN | E-commerce Nation ».

Sur Bing, la première position possède un titre bien différent : « [Quiz] Quel CMS e-commerce est fait pour vous – Codeur.com »

Vous l’aurez remarqué, donc : si Google admet une certaine variation de mots-clés lors de la génération de ses SERPs, Bing penche plus du côté de l’exactitude lexicale, et proposent d’abord des résultats incluant les requêtes des utilisateurs, au mot près.

Exact Match Domain, URLs

Cette philosophie d’exactitude lexicale se retrouve également dans un des facteurs-clés de Bing. Ce qui fut vrai pour Google le demeure encore et irrémédiablement pour Bing : les URL de site contenant un mot-clé précis rankeront bien plus facilement sur ledit mot-clé. Ainsi, sur Bing, une URL contenant « meilleur CMS » sera privilégiée pour la requête « meilleur CMS ». Phénomène d’autant plus important quand le mot-clé se trouve au sein-même du nom de domaine : on parle alors d’un exact match domain. (exemple : redacteur-web-freelance.fr pour la requête rédacteur web freelance ou consultant-referencement-seo.fr pour la requête consultant référencement seo).

En dehors de ces deux critères, on note une moindre importance du netlinking dans la philosophie de Bing. Philosophie confirmée récemment par James Murray, responsable de Bing, lequel a déclaré sans détour que l’importance des backlinks off-site sera amenée à diminuer dans les prochaines années.

En bref, il serait dommage de passer à côté de visites supplémentaires en omettant totalement les critères de Bing. L’idéal, vous en conviendrez, serait de trouver un parfait équilibre pour que votre site soit bien classé partout.